Fleurs de Bach - Naturopathie - Cabinet Sabina


En 1912, Le Dr Bach obtient ses titres de médecine, il dit avec humour : "Il me faudra cinq ans pour oublier tout ce que j’ai appris !".
(ref: http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Bach)

Durant toute sa vie, il reste animé par une seule préoccupation : celle de trouver un système thérapeutique pur, sans effets secondaires, simple à utiliser et à la portée de tous.

Ses recherches le conduisent à la bactériologie, l’immunologie et l’homéopathie. De plus, il s’intéresse au psychisme, aux traits de caractère et aux états d’âme de chacun de ses patients. Il ne cesse d’observer la manière dont le malade fait face à son mal et comment ses réactions influent sur la durée et l’intensité de sa maladie ; cela confirme son intuition que l’état de stress psychologique dans lequel les malades vivent est en fait la cause profonde de leurs maladies.

Il est de plus en plus convaincu que la nature renferme un système curatif jusqu’alors inconnu ou inexpérimenté, capable d’assurer un équilibre naturel et de mettre fin au conflit entre le corps, le mental et l’esprit.

Effectivement, à l’origine, les maladies ne sont pas dues à des causes physiques mais à des états d’esprit et aux humeurs qui perturbent le bien-être d’une personne et qui finissent par déranger le fonctionnement du corps. Les symptômes physiques sont un signal d’alarme, les signes d’une perte d’harmonie au niveau du système énergétique de l’individu.

Après six années de recherche « sur le terrain », il met au point la "florithérapie" ou "guérison par les fleurs". Persuadé qu’un état d’esprit négatif peut entraver le bien-être physique, il recense 38 plantes, arbres et arbustes sauvages qui correspondent aux 38 archétypes d’attitudes mentales négatives.

Au final, la maxime du Dr Bach pourrait être la suivante : « Guéris-toi toi-même »

Les 38 essences florales recensées ayant une action sur le psychisme, servent à l’épanouissement du caractère et au développement de la personnalité. Elles réharmonisent le champ bioénergétique.

Aucune de ces quintessences n’est toxique, ni nocive en quoi que ce soit. Quelle que soit la quantité absorbée, car elle agit à un niveau énergétique.